Fin de support pour Windows 7 début janvier 2020 : quelles conséquences pour les utilisateurs ?

Article écrit le 06/09/2019

A partir du 14 janvier 2020, les ordinateurs sous Windows 7 ne bénéficieront plus de mises à jour ni de support technique sur leur système d’exploitation. Malgré tout, cette version de Windows reste aujourd’hui encore la plus installée avec plus 40% de parts de marché.

Quels risques prenez-vous en conservant Windows 7 après la date d’arrêt ?

Tous les systèmes d’exploitation Windows ont une durée de vie déterminée. Depuis le lancement de Windows 7 en octobre 2009, deux autres versions de Windows sont sorties : Windows 8.1 et Windows 10. Une première fin de support a eu lieu en 2015 mais le support étendu a permis de continuer à maintenir le système.

Cette fois, c’est le support étendu qui prend fin le 14 janvier 2020 ce qui pose plusieurs problèmes :

  • Les bugs et les failles de sécurité ne sont plus corrigés
  • Le support technique n’est plus assuré
  • Les applications ne sont plus optimisées pour cette version

Le nombre important d’utilisateurs incite les hackers à continuer de chercher et exploiter les failles qui ne sont plus corrigées rendant le système perméable à toute attaque. Passé cette date tout utilisateur de Windows 7 court donc un grand risque de piratage et les données seront particulièrement exposées.

Attention Windows 7 n’est pas seul à faire face à cette situation, les produits et services Windows server 2008 et 2008 R2 sont également concernés par l’arrêt définitif du support en début d’année.

Que faire avant la fin du support de Windows 7 ?

Le choix le plus évident est sans aucun doute de passer sur Windows 10, la version la plus récente et stable du système, pour plusieurs raisons :

  • Windows 7 et Windows 10 sont très proches, vous pouvez donc conserver vos habitudes
  • Les programmes sont similaires
  • Sa fin de vie est prévue pour 2025, ce qui vous laisse du temps

Votre PC est-il suffisamment puissant pour passer sur Windows 10 ?

Avant tout changement, assurez-vous que votre équipement peut supporter le nouveau système. L'installation ainsi que les mises à jour de Windows requièrent de la mémoire, de la capacité de calcul et de l'espace de stockage. Changer de système c’est aussi l’occasion de moderniser son matériel, surtout si celui-ci a déjà plus de 3 ans.

Voici la configuration minimale requise afin de pouvoir utiliser vos applications métier :

RAM : 2 Go minimum pour 32 bits et 4 Go pour 64 bits

Processeur : Intel® Core™ i3 au minimum

Espace disque : 70 Go d’espace disque disponible 

Écran : 1280 x 1024

Besoin d'un conseil personnalisé ?

Oui, je souhaite être contacté

Article écrit par Jessy

Découvrez également

Retour en haut de page