Les piratages lors du confinement augmentent : 5 points clés pour les éviter

Article écrit le 28/04/2020

Selon les données du spécialiste de la cybersécurité Checkpoint « 16 000 nouveaux sites Internet liés au coronavirus ont été enregistrés depuis début janvier 2020 et ont 50% plus de chances d’être malveillants. » Par ailleurs, la ville de Marseille ainsi que la métropole Aix-Marseille-Provence ont été victimes d'une attaque informatique "massive et généralisée". Ces hackers profitent de la vulnérabilité de la situation pour infecter vos appareils, accéder à vos données et exploiter leurs contenus.

Restons vigilants ! Découvrez les 5 points clés pour éviter les piratages lors du confinement.

1) Surveillez votre messagerie

Les piratages lors du confinement commencent généralement par l’envoi d’un mail « hameçon ». Ce dernier contient le plus souvent un faux en-tête semblable à l’Assurance Maladie ou encore à l’Organisation mondiale de la Santé. Ces messages sont accompagnés de fichiers à télécharger (attestations dérogatoires, préventions…) ou simplement des liens malveillants qui une fois visités, permettent aux hackers d’accéder à vos données. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de ne pas ouvrir vos mails et les pièces-jointes machinalement, vérifier leurs contenus, l’adresse de l’expéditeur et l’extension de l’adresse e-mail (.com, .fr, .net, .org, …).

2) Procédez régulièrement à des mises à jour

Une mise à jour peut sauver votre ordinateur. Cela permet de corriger les potentielles vulnérabilités détectées dans vos logiciels et vos systèmes d’exploitation et ainsi limiter les piratages lors du confinement. Par ailleurs il est conseillé d’effectuer régulièrement la mise à jour de votre mot de passe. Ce dernier doit compter au minimum 12 caractères en mêlant des majuscules, des minuscules, des caractères spéciaux et des chiffres.

3) Optez pour un portail en ligne unique qui sécurise toutes vos données

Les outils de prise de contrôle à distance sont ergonomiques et permettent une bonne organisation. Toutes fois, au vue de la situation, ils ne sont pas suffisamment sécurisés contre les piratages lors du confinement. Avec le Cloud JVS-Mairistem, vous avez en revanche l’assurance d’être préservé de tout incident technique ou malveillant. Ce dispositif vous donne la possibilité de travailler à distance en toute sécurité. Vos données sont stockées en France et sont sauvegardées quoi qu’il arrive !

4) Communiquez les potentiels risques à vos collaborateurs

Une équipe avertie devient un bouclier puissant contre les fuites de données ou les failles de sécurité. En communiquant sur les bonnes pratiques à suivre, vous réduisez considérablement les risques de piratages lors du confinement. Agents et élus doivent être en mesure d’identifier rapidement les risques et d’adopter les bons réflexes.

5) Munissez-vous d'une protection numérique nouvelle génération

Afin d'empêcher vos documents d'être pris en otage, mettez vos données à l'abri des piratages lors du confinement. Pour cela, Il existe des solutions optimales, mises à jour automatiquement pour préserver la sécurité de vos données : Les solutions Sérénité. Elles détectent en amont les menaces et assurent le blocage des cryptolockers. De plus, la sauvegarde externalisée vous permet de récupérer toutes vos données, sans perte, en cas de piratage. Traitez et sauvegardez sereinement vos fichiers les plus importants !

Pour aller plus loin, découvrez les 10 bonnes pratiques pour sécuriser votre équipement informatique :

Article écrit par Margot

Découvrez également

PES ASAP – L’obligation reportée au 1er janvier 2018 pour les collectivités qui ne seraient pas prêtes (erratum)

Cet article a fait l'objet d'un rectificatif de la part de la DGFIP, nous vous invitons à en…

Article

Les offres Cloud

Optimisez votre environnement de travail avec le Cloud souverain JVS-Mairistem : que ce soit…

Page

Le kit de préparation des élections municipales 2020

Entre le REU à apprivoiser, les conditions spécifiques de déroulement des scrutins à respecter…

Article

Retour en haut de page